• Twitter Clean
  • Flickr Clean

KWON HYEOKI

hyuk284@gmail.com

07 60 57 35 06

@khi_art

  • Twitter Clean
  • w-flickr

Me suivre sur Flicker

Kwon Hyeoki est un jeune artiste coréen qui vit et travaille actuellement à Paris. Depuis son arrivé en France, il adopte une pratique artistique variée de la préférence à l’installation et à la performance. Ses oeuvres se caractérisent par ses réalisations éphémères et temporaires qui partent sur les questions liées aux lieux et au corps, à travers lesquelles il cherche le lien et le rapport invisible entre l’homme et la nature, et entre l’individu et le collectif. 

Contrairement à la tendance d’être approprié les mécanismes et les infrastructures de la production industrielle pour faire fabriquer les oeuvres, comme le chef d’orchestre de musique classique, à ses expériences plasticiennes, l’inscription de son propre corps dans la nature ou l’exposition de son corps au public sont appropriés. 

En mettant l’accent sur l’engagement du corps lors du processus artistique, il définit l’art comme le contact direct. Il ne s’agit pas de la transformation d’idées en objet, ni de la question de fabriquer la forme finale en déformant et détruisant la forme initiale des matériaux. Pour Kwon Hyeoki, l’expérience réelle et la prise directe avec le monde ont autant ou plus de sens que le résultat de création. C’est pourquoi il appelle son oeuvre comme travail performatif en soulignant l’importance du moment de contact.

A ce terme, ses dessins, ses objets et ses installations dans la salle d’exposition ne sont que pour évoquer l’action de l’artiste. Il y a une absence. Dans ce sens, ses oeuvre remettent la cause sur ce qui est l’objet d’art. Il n’est que le corrélat de processus pour l’artiste? Quels rapports ont-ils entre deux?

Ses oeuvres peuvent être considérées comme une tentative de défendre l’importance et la valeur de la main de l’artiste lors du processus de création. Etant plutôt primitifs ou simples tel que marcher, toucher, mesurer, creuser, être épuisé et répéter, l’engagement corporel mené par lui crée un rapport physique entre son corps et les résultats de création. Car, la taille, la quantité et la disposition sont intimement liées à son corps. 

Mettre l’accent sur l’engagement du corps permet aussi, paradoxalement de donner une valeur au espace qui nous environnent et les gens qui nous entourent dans la société. En inscrivant son corps au lieu et en l’exposant devant le public, il cherche l’écho et la réaction de la part du monde extérieur. Ainsi, ses oeuvres sont en avant tout une recherche autour de la question de la dialogue avec le monde extérieur avec lequel l’artiste cherche la fusion. Mais en même temps, il révèlent une sorte de la finitude de son corps face au monde extérieur. Au lieu de chercher la paix ou l’harmonie, il essaie donc de montrer les divers forme de liaisons en tant que telle entre lui et le monde.